Accueil

ecole1.jpg

 aepu1.gif

Bienvenue

sur

Le blog des Anciens Elèves de l’école Publique  Usseau

bandeau usseau 122014

.jule ferry

ligne_divers006

img0001copie.jpg

Notre école d’Usseau

        Si aujourd’hui, tu as visité cette page, c’est probablement que comme moi tu es passé par Usseau pendant quelques années (ou quelques décennies pour plusieurs Instituteurs et Institutrices). Ce blog est pour beaucoup de visiteurs l’occasion de se souvenir de bons moments passés sur les bancs de l’école (et quelle école !) mais a aussi vocation de remettre en contact d’anciens camarades que le destin à tout naturellement éloigné. Le contenu de ce blog sera le fruit du travail et de la recherche d’anciens élèves et d’instituteurs qui m’enverrons gentiment  leurs Photos  issues de vieux albums poussiéreux parfois perdus au fond d’une caisse dans le grenier. Pour que ce blog progresse, il va sans dire que la participation de tous est indispensable, c’est pour cette raison que je t’invite à m’envoyer tout ce que tu possèdes sur tes années à l’école primaire d’Usseau ( docs , brevets, etc…) mais aussi de participer activement en fouillant le fond de ta mémoire (moins poussiéreuse que ton grenier) pour retrouver les noms manquants sur les docs.

Merci pour ta participation !

Jean Jacques 

ligne_divers006

Une plongée dans les années sixties

23-05-2019-usseau

Georges Guionnet entouré de quelques petites mains.

Le week-end dernier, plus de 150 personnes ont fait une plongée dans les années sixties avec l’association Asst’Uss qui n’a pas lésiné sur son temps, les idées et le savoir-faire des membres et des bénévoles pour rendre attractive la manifestation sur la mode des années 60. Le centre culturel Pierre-Henri Mitard s’ouvrait aux vêtements, scènes d’intérieur, objets, journaux d’alors…

Pour l’occasion, Georges Guionnet a repris du service. Ancien couturier, ayant débuté en apprentissage à l’âge de 13 ans et demi, avec CAP et BEP en poche, il installe en 1968 son atelier rue Saint-Gelais, puis rue Vieille-Rose et rue Basse à Niort. Toute sa carrière, il se consacre à la création de vêtements femme avec des participations aux défilés y compris à Paris.

Georges Guionnet a été, durant 10 ans président national de l’Union nationale artisanale de la couture et des activités connexes. Aidé, entre autres, de Colette, Maryse, et Jacqueline qui a été petite main chez Pierre Cardin, ils ont repris patrons de l’époque, ciseaux et machine à coudre pour confectionner des vêtements (telle une robe façon Courrèges) présentés au public.

La salle de la mairie était, quant à elle, dédiée à la projection d’un film entièrement conçu et réalisé par Asst’Uss et tourné dans les différents lieux-dits du village – Les Ligneaux, le Gué, Olbreuse…- avec des clins d’œil aux réalisations cinématographiques des années 60 encore dans toutes les mémoires (Les demoiselles de Rochefort, Les Tontons Flingueurs..) ou bien l’épopée musicale (Woodstock…). Outre le film, d’agréables moments musicaux (Bonne nuit les petits…) sont venus plonger les visiteurs dans l’atmosphère des années sixties.

ligne_divers006

LE  JOURNAL DES ANNEES  60

( par l’Association Asst’Uss  d’Usseau)

montageu2

ligne_divers006

16 05 2019 1usseau

ligne_divers006

L’ancienne éléve de l’école d’Usseau, Colette et son incroyable collection

exposition usseau octobre 2016

L’association Asst’Uss, dont elle est un membre très actif depuis des années, lui rend hommage et lui donne l’occasion de faire découvrir au public une partie de ses pièces. Colette a, par ailleurs, durant presque vingt ans, animé le Petit Théâtre de Colette qu’elle avait créé sous la houlette du foyer rural et, à ce titre, réalisé et créé nombre de costumes. Parmi tous ces trésors, il a fallu faire un choix. Les années 1930 à 1950 seront mises à l’honneur avec des pièces uniques telles des robes charleston en soie, une magnifique robe de baptême de 1930 en dentelle brodée main. Pour le décor, le public pénétrera dans la mercerie de Colette. En boucle, sera diffusé un film réalisé par Asst’Uss où les acteurs endimanchés et costumés d’époque feront partager aux spectateurs des scènes de la vie courante.

ligne_divers006

.

Retrouvailles et expositions entre anciens élèves du bourg

Image de prévisualisation YouTube

 Merci à Jacques et Danielle pour les photos

L’association ASS’TUSS a organisé une exposition sur l’école d’autrefois à la salle des fêtes  d’Usseau, cette école a connu au cours de ces deux derniers siècles de profondes mutations.Souvenirs d’enfance heureux et malicieux, l’école représente nos premiers pas de la vie en société.A travers de nombreux documents d’archives, d’objets et de témoignages oraux,l’exposition retrace l’histoire de l’école primaire d’Usseau. Elle fait découvrir ou redécouvrir les petits et grands moments de la vie des écoliers d’autrefois. L’exposition est aussi l’occasion de plonger dans l’univers scolaire de la Troisième République grâce à ces objets au charme suranné que sont l’encrier, les plumes Sergent-major, les buvards, les bons points, le tableau noir…
Quelle belle aventure émotion et ambiance étaient de mise!

Une journée marquante pour les anciens élèves qui on peut le croire, sont repartis les yeux pleins de souvenirs sur ce qui s’est passé dans les années 60 une autre manière de vivre et de penser… une entrée dans l’Histoire.Les anciens éléves ont pris énormément de plaisir à remettre des noms sur les vieilles photographies et à se rappeler du temps passé.J’espere que cette journée de retrouvailles va permettre la création d’une association des anciens éléves de la commune pour garder un souvenir permanent de notre passé..

JJG

ligne_divers006

Retour dans le passé à l’école primaire d’Usseau

ECOLE 7 decembre 2014

 

ligne_divers006

USSEAU

Plus d’un siècle sur les bancs de l’école

usseau 1896

La plus ancienne photo de l’école d’Usseau date de 1896. Ici, les garçons scolarisés cette année-là avec leur instituteur M. Robert.

ligne_divers006

Accueil coupure-journal-2000

ligne_divers006

L’école obligatoire

             Pendant la Révolution française, on prend conscience que l’instruction est importante pour aider le peuple à sortir de la misère, et on essaie d’organiser un système scolaire. Mais cela prendra beaucoup de temps pour y parvenir.

En 1833, une loi appelée la loi Guizot oblige chaque village a ouvrir « une maison d’école  ». Mais peu de village obéissent à cette loi, et ceux qui le font n’ouvrent qu’un lieu pour les garçons. La plupart du temps, l’école continue à se faire n’importe où, et souvent dans de très mauvaises conditions. L’instruction n’est ni obligatoire, ni gratuite. En 1850, on décide que tous les villages de plus de 800 habitants doivent prévoir aussi une école pour les filles.

C’est le ministre Jules Ferry qui rend l’instruction obligatoire pour tous les enfants de 7 à 12 ans en 1882. Les parents qui n’envoient pas leurs enfants à l’école doivent payer une amende. L’école est gratuite et laïque, c’est-à-dire qu’on n’y reçoit plus d’enseignement religieux. Il s’agit de faire reculer l’influence de l’église. On prévoit une instruction civique et morale qui enseigne la responsabilité du citoyen, la solidarité des hommes et l’amour de la patrie. En même temps, on crée les premières écoles maternelles.

 

boite_10  Adresse mail : usseau@live.fr

 

.

 

Ma vie, un jour à la fois... |
Ecole élémentaire de Grisy-... |
Les Petits Chouchous, proje... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | information et aide à l'ori...
| AIT SAADANE
| loxamien